Tout contribuable est tenu de payer des impôts. Les recettes fiscales permettent à l’Etat d’assurer sa mission régalienne qui est de protéger les personnes et les biens. Mais également, de mettre en place des infrastructures publiques de qualité. Les hôpitaux, les routes, l’éclairage public sont autant d’équipements qui sont conçus grâce à l’argent des citoyens Français. Toutefois, les charges fiscales peuvent parfois s’avérer lourdes pour les particuliers. Cependant, il est possible d’investir dans l’immobilier pour payer moins d’impôts. Des mécanismes de défiscalisation ont été mis en place pour booster le secteur de l’habitat. Dans le domaine de l’immobilier locatif, il est possible de bénéficier des avantages de la loi Pinel, du dispositif Censi-Bouvard ou encore de la loi Malraux. Mais d’autres moyens de réductions d’impôts existent. Découvrons-les ensemble !

Le mécanisme Pinel dans l’immobilier locatif neuf

Il est possible de se lancer dans l'immobilier locatif pour payer moins d'impôt. Et à cet effet, la loi Pinel reste sans doute le mécanisme de défiscalisation le plus connu des Français. Depuis qu’elle a été initiée en 2014, elle a su attirer plus d’un investisseur. Son mode de fonctionnement est relativement simple. 

Le particulier qui acquiert un bien immobilier neuf doit le louer pendant au moins 6 ans. Et c’est en fonction de la durée de mise en location, qu’il bénéficiera d’un abattement fiscal, mais sous réserve qu’il respecte certaines conditions d’éligibilité.

Le dispositif Censi-Bouvard pour les résidences services

Les étudiants qui envisagent de suivre une formation ont tendance à déménager dans une région éloignée de leur zone d’habitation. Par conséquent, ils ont besoin de trouver des logements adéquats à proximité de leurs établissements. Par ailleurs, des structures sont aménagées pour les personnes âgées, les seniors.

Pour répondre à ces besoins, des biens meublés sont prévus à destination des demandeurs. Et c’est en vue d’encourager de tels investissements que le dispositif Censi-Bouvard a été mis en place. Ainsi, toute personne qui met à disposition un bien à titre de résidence service et qui donne l’engagement de le louer durant 9 ans au moins, peut profiter d’un abattement de l’ordre de 11 % du prix d’acquisition.

La loi Malraux pour la préservation du patrimoine français

La loi Malraux est destinée aux personnes qui achètent et procèdent à la rénovation d’une propriété qui revêt un intérêt historique. Dans le cas où vous décidez de mettre en location votre bien pendant 9 ans au minimum, vous serez au bénéfice d’une réduction d’impôts allant de 22 à 30 % sur le coût des travaux réalisés.

Le déficit foncier pour la rénovation des habitats anciens

Pour ceux qui décident de se tourner vers l’immobilier locatif dans l’ancien, il se peut qu’ils réalisent des travaux de rénovation dont le coût excède leurs revenus locatifs. On dit qu’ils ont subi un déficit foncier. Ils ont donc la possibilité de défalquer de leurs produits imposables, la somme des ouvrages effectués. Mais ce montant ne peut dépasser 10 700 euros par an. L’excédent peut donc être étalé sur les dix années à venir.