Le tapissier décorateur est un artisan qui évolue dans le domaine de la décoration. Pour redonner un nouvel aspect à votre fauteuil ou redécorer vos murs, par exemple, vous pourriez faire appel à ce professionnel. Pour tout savoir sur le métier de tapissier décorateur, ce guide vous plonge dans son art.

Qui est le tapissier décorateur ?

La tapisserie de décoration est un art hérité des artisans du Moyen Âge, qui façonnaient des tapis, rideaux, ainsi que d’autres produits d’ornement. Le tapissier décorateur est un professionnel qui participe à l’ornement d’intérieur en habillant le sol et les murs, ou en restaurant les fauteuils. Ainsi, il se charge de regarnir tous les types de canapés ou sièges, des styles les plus modernes aux plus rustiques (cabriolets, bergères, voltaires, crapauds, etc.). En dehors de la restauration et de la décoration, le tapissier s’occupe également de l’aspect conception de tout produit textile destiné à un espace intérieur.

Il utilise ainsi du tissu ou du cuir pour recouvrir votre mobilier de maison, mais conçoit et installe également d’autres articles d’ameublement. Les murs sont généralement décorés de tentures ou de draperies, les volets garnis par des rideaux ou embrasses et les sols recouverts par des moquettes ou tapis. De même, vous pouvez faire appel à un tapissier décorateur pour orner votre plafond grâce à la fabrication de vélums, de plafonds plissés ou tendus. Il s’occupe également de l’élaboration de housses, coussins, literies et couvre-lit.

Comment procède un tapissier décorateur ?

Le tapissier décorateur effectue la restauration des sièges ou la décoration d’intérieur suivant les besoins de son client et les recommandations d’un architecte d’intérieur. Ce qui lui permet de répondre aux besoins du client tout en respectant le style de l’ouvrage.

Le tapissier établit un devis en amont avant de réaliser les travaux à la demande d’un client. Il débute en démontant le mobilier à restaurer pour le mettre à nu. Ensuite, il effectue des mesures avant de passer au montage des produits textiles, qu’il découpe et raccorde. L’artisan garnit par la suite le siège, puis le recouvre, par l’emploi d’un tissu et si besoin de passementerie. En dernier, il se charge de coudre les différents éléments de l’habillage.