Tout savoir sur l’auto-entreprenariat

Tout le monde peut devenir auto-entrepreneur, que ce soit à titre principal où l’intéressé deviendra son propre patron, ou à titre complémentaire où il effectuera une tâche dans une autre société et gère en même temps ses propres activités. Ci-après quelques démarches à suivre pour ceux qui veulent appartenir à cette catégorie de professionnels.

 

Les conditions à remplir

Le régime auto-entrepreneur a été créé en 2008 dans le but d’offrir aux nouveaux entrepreneurs une règle fiscale, comptable et sociale souple, flexible et surtout simple. Même si tout le monde peut devenir auto-entrepreneur, il y a quand même certaines règles à respecter. Pour bénéficier de ce statut, l’intéressé doit être une personne physique, et non morale. Il doit également exercer une activité commerciale, libérale ou artisanale. En général, ce statut ne requiert aucun diplôme sauf pour quelques activités comme l’électricien auto-entrepreneur.

 

Les dossiers à constituer

Pour être en règle, quelques formalités sont à respecter et c’est obligatoire. Pour devenir micro-entrepreneur, il est nécessaire de fournir une copie d’une pièce d’identité. Il est également indispensable de remplir le formulaire « PO Micro-entrepreneur » consistant en un questionnaire au sujet de l’activité exercée, le lieu d’exercice, l’option choisie pour le versement de la cotisation, etc. Ces dossiers sont les mêmes, que ce soit pour les personnes exerçant une activité commerciale ou une activité artisanale. Certes, mais quelques métiers sont soumis à des réserves de qualification : les métiers de la coiffure et de l’esthétique, la profession de plombier, les métiers d’entretien et de réparation de véhicule, etc. Ceux qui appartiennent à ces corps de métiers ont besoin de fournir également un justificatif d’expérience ou une copie de leur diplôme lors de la constitution des dossiers.

 

Effectuer la déclaration d’auto-entrepreneur

Une fois tous les documents nécessaires rassemblés, il ne reste plus qu’à les envoyer. Le candidat peut effectuer la déclaration en ligne sur le site Guichet-entreprise ou sur le site CFE-métiers. Ces plateformes permettent à une personne de créer une auto-entreprise en toute facilité. À part les sites de création de micro-entreprise, l’intéressé peut également se déplacer dans un centre de formalité des entreprises (CFE) La Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) pour une activité commerciale, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) pour une activité artisanale et l’URSSAF pour les professions libérales.

Written By
More from Eva Dean

Comment choisir une formation de sûreté aéroportuaire ?

Avec toutes les mesures de sécurité requises dans un aéroport, la formation...
Read More