Le rendement d’une assurance vie

La plupart des gens sont souvent en quête de moyens efficaces pour multiplier leur argent et épargner pour s’assurer d’un avenir sans soucis financiers. Depuis des années, l’assurance vie est l’un des placements qui attirent un bon nombre de personnes. À l’heure actuelle, les gens sont toujours attirés par ce type d’épargne.

 

Quid du rendement de l’assurance vie

L’assurance vie est un contrat permettant de placer son argent pour pouvoir en jouir à l’avenir. Il s’agit d’un placement sécurisé sur le long terme. À savoir que le capital épargné est assuré par une garantie de la part des assureurs. Cependant, il est utile de souligner que malgré cette sécurité qu’elle offre, le rendement d’une assurance est assez modeste par rapport à d’autres types d’investissement comme les actions ou les obligations. En plus, la rentabilité brute annuelle d’une assurance vie a tendance à subir des fluctuations. Depuis quelque temps, les rendements d’une assurance vie ont tendance à baisser. Les fonds en euro diminuent en raison des taux bas, des frais de gestion et de la fiscalité. Cependant,  il est possible d’obtenir une meilleure rentabilité de l’assurance vie sur le long terme. En plus, il existe actuellement une évaluation des risques sur l’ensemble des fonds d’une assurance vie selon le profil de l’assuré. Ce dernier bénéficie des conseils de son assureur pour accroitre la performance de son investissement sur le long terme. Ainsi, le niveau de rentabilité augmente, pouvant atteindre plus de 40 % sur 5 ans pour certains établissements d’assurance.

 

Un rendement intéressant en cas de décès

Une personne décide de placer son argent dans une assurance vie dans le but de pouvoir bénéficier de ses rendements durant son vivant. Mais en cas de décès, le souscripteur d’une assurance vie peut faire bénéficier son conjoint et ses enfants des rendements de son contrat. Il s’agit d’un moyen efficace pour transmettre son patrimoine aux personnes bénéficiaires indiquées dans le contrat. En plus, le conjoint et les enfants du souscripteur ont la possibilité de percevoir le capital détenu au sein du contrat d’assurance vie en cas de décès de son propriétaire sans droit de succession pour les versements effectués avant 70 ans. Ainsi, les rendements de son assurance vie ne sont pas perdus en cas de décès.

Written By
More from Eva Dean

Comment choisir son prêt personnel ?

Vous planifiez d’effectuer une transaction, de financer vos vacances ou des travaux...
Read More