Quels sont les principaux effets du chômage ?

Un chômeur est une personne souhaitant exercer un emploi, mais qui est dans l’impossibilité d’en trouver. Une population active définit toutes les personnes en âge de travailler, en activité ou non. Les jeunes et les femmes sont les plus concernés par ce phénomène néfaste dans tous les domaines.

Les effets directs

Nous allons énumérer trois importants méfaits du chômage :

  • La réduction du pouvoir d’achat et l’endettement de nombreux foyers : en principe, un employé qui devient chômeur perd environ 25% de son salaire et celle-ci diminue en fonction de la durée de l’inexistence d’emploi. Alors, imaginons que le salarié en question a fait un crédit immobilier ou à la consommation, son ménage sera automatiquement surplombé par les dettes. Hors, tout le monde sait que la cessation du paiement des échéanciers déclenche la procédure de recouvrement au pire du cas,  cela peut aller à votre expulsion.
  • Le bien-être en général du concerné : l’exercice d’une activité professionnelle au quotidien donne un vrai sens à la vie d’une personne. Alors, un chômage pérenne peut entraîner un déséquilibre physique et mental, car le sujet n’a plus de repère dans sa vie par exemple, il n’a plus d’emploi du temps concret. Sa journée est remplie d’angoisse, de stress et d’anxiété. Et cette situation est source de nombreuses maladies comme la dépression, l’insomnie, et autres. Cela peut même se finir par le suicide.
  • La rupture du lien social : elle provoque la déconnexion totale dans la réalité sociétale, car c’est un statut dévalorisant et honteux. Il préfère l’isolation que de profiter de ses temps libres à faire des amis.

Les effets indirects

En premier lieu, nous allons évoquer la croissance de la délinquance et de la criminalité. À cause du chômage, les jeunes mentalement fragiles du milieu défavorisé peuvent opter pour la délinquance comme moyen de gagner sa vie ou la façon d’exprimer leur mécontentement.

Selon une étude, la majorité des condamnés dans les prisons  pour violences, vols ou autres  est un sans emploi. Donc, nous pouvons dire que le chômage est l’une des causes de la délinquance.  Les autorités doivent stopper la hausse de celle-ci au lieu de construire des prisons.

En second lieu, le chômage a aussi un méfait sur les salariés en poste. La croissance du nombre des chômeurs provoque un sentiment de précarité et d’insécurité pour les salariés qui bénéficient encore de leur emploi, car ils ont peur de perdre du jour au lendemain leur poste. Alors, pour éviter de perdre leur travail, ils vont élaborer de différentes stratégies comme faire des sales boulots, valider une dégradation, etc.

Les effets sur le budget de l’État

Le chômage a aussi des répercussions négatives sur le budget général de l’État, car pour pouvoir connaître le coût, il est important de savoir les coûts directs et indirects de ce fléau qui frappe la totalité des pays dans le monde entier, quelques soient son niveau de développement.

Les premiers peuvent entraîner l’augmentation des dépenses des Assedic, la baisse de cotisations de retraite, sans compter le manque à gagner par la réduction des charges patronales, etc.

Quant aux seconds, par exemple la hausse des maladies pour les chômeurs, des dépenses pour la sécurité et la justice, car le nombre des délinquants augmente en même temps, etc. À cause de tous ses méfaits, il provoque l’augmentation de la dette publique et la réduction des recettes.

Written By
More from Magali Isoner

Employabilité : le rôle joué par l’entreprise

Tout le monde évoque le « Future of Work » et cela...
Read More