Acheter une pharmacie

Parmi les activités commerciales de proximité, l’officine pharmaceutique reste une valeur sûre.Il est cependant conseillé de bien se renseigner et de se documenter avant de s’y lancer. Les fonds officinaux gardent en moyenne une cote élevée mais l’évaluation d’une pharmacie dépend de nombreux critères.

Les critères d’évaluation d’une pharmacie 

Il faut tenir compte de nombreux critères dans le cadre d’une évaluation d’un fonds officinal. En premier lieu, les données d’exploitations : le chiffre d’affaire (CA),l’excédent brut d’exploitation (EBE). Deuxièmement,  les perspectives de développement de l’officine qui englobent les horaires et les jours de fermeture, les activités annexes et principales ainsi que la zone d’implantation. Enfin, les possibilités d’améliorer la rentabilité de l’officine est un critère à ne pas négliger. Elles sont définies par une bonne politique de gestion des stocks et des économies envisageables sur les frais généraux. L’optimisation de la productivité du personnel participe également à cette rentabilisation.

En plus de ces trois critères d’évaluation, il faut aussi intégrer la situation géographique (rurale ou urbaine)  qui prend en compte les caractéristiques de la zone ciblée. Il faut inspecter au préalable s’il y a de la concurrence dans la zone d’activités et se renseigner sur les données immobilières (superficie du local, accès, parking) existantes.

 

Les principales étapes de l’acquisition d’une pharmacie

Cinq à six mois est la durée moyenne pour une cession de pharmacie. Après la signature d’acquisition,  le pharmacien doit faire plusieurs démarches à savoir la recherche de financement ainsi que les démarches se rapportant à l’assurance. S’en suit le dépôt du dossier à l’ordre qui décidera sa validation lors d’une réunion du conseil. Après validation, l’envoie du certificat d’inscription, de la déclaration d’exploitation ainsi que des formulaires CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) et CPS (Carte Professionnel de Santé)finalisera la cession. Après l’accomplissement de ces démarches, le pharmacien pourra passer à la signature de l’acte final et débuter l’exploitation.

Le pharmacien est quelqu’un de relativement sédentaire. De ce fait l’acquisition d’une officine doit relever d’une mûre réflexion et d’une étude de faisabilité approfondie. Pour faciliter et assurer au mieux la viabilité du projet, il est vivement conseillé de s’adresser aux professionnels du secteur de la vente d’officine.

Written By
More from Eva Dean

Le carton : la matière qui cartonne pour les emballages alimentaires

Bien loin de faire l’unanimité des gouvernements successifs, la matière plastique est...
Read More